Partenaires

L’UMR 7324 CITERES (Université de Tours / CNRS) a été créée en 2004 dans l’objectif de structurer le potentiel de recherche de l’université de Tours  sur la thématique « Villes et Territoires ». Son objectif scientifique principal est l’analyse des dynamiques spatiales et territoriales des sociétés. Les travaux de l’unité concernent des aires culturelles et des périodes historiques distinctes et ont un fort caractère pluridisciplinaire. Le laboratoire est organisé en quatre équipes : Construction sociale et politique des espaces, des normes et des trajectoires (CoST), Monde arabe et Méditerranée (EMAM), Dynamique et Action Territoriales et Environnementales (DATE), Laboratoire Archéologie et Territoires (LAT). Ses travaux contribuent à cinq principaux domaines de recherche pluridisciplinaires : la recherche 1) urbaine, 2) environnementale, 3) le patrimoine, 4) les rapports au(x) territoire(s) et 5) les effets des recompositions sociales contemporaines.

Personnes impliquées : Sylvie Servain, Amélie Robert (porteurs) et Mathieu Bonnefond – équipe DATE

 

Le laboratoire de Biologie des Ligneux et des Grandes Cultures de l’Université d’Orléans (LBLGC – EA 1207) compte quatre équipes de recherche :

  1. L’équipe « Arbres et Réponses aux Contraintes Hydriques et Environnementales » (ARCHE), animée par le Pr. S. Maury, s’intéresse aux mécanismes physiologiques, moléculaires et épigénétiques impliqués dans l’acclimatation et l’adaptation des arbres aux contraintes édaphiques de type sécheresse et pollution métallique. Ces travaux sont abordés majoritairement sur le modèle Salicacées.
  2. L’équipe « Entomologie et Biologie Intégrée », animée par le Pr. S. Thany, s’intéresse aux interactions plantes-insectes et aux mécanismes d’adaptation des insectes à la plante-hôte. Le modèle actuellement utilisé par cette équipe est le puceron lanigère du peuplier. L’équipe s’intéresse également aux mécanismes de résistance des insectes vis-à-vis des composés synthétisés par les plantes (métabolites secondaires) ou utilisés pour protéger les plantes (pesticides) et aux facteurs environnementaux pouvant influencer leur comportement.
  3. L’équipe « Signalisation Cellulaire », animée par le Dr S. Carpin, s’intéresse à la voie de signalisation cellulaire de la contrainte hydrique chez le peuplier.
  4. L’équipe « Lignanes de Plantes », animée par le Pr. E. Lainé, s’intéresse à l’étude des lignanes du lin, molécules qui font actuellement l’objet d’un intérêt médical et cosmétique (phyto-oestrogènes et antioxydants).

Compte tenu des collaborations et des thèmes développés, le LBLGC dépend également depuis 2016 du département Écologie des Forêts, Prairies et milieux Aquatiques (EFPA) de l’INRA sous la forme d’une unité sous contrat (USC1328 ‘LBLGC’).

Personnes impliquées : Régis Fichot et Aurélien Sallé

 

Personne impliquée : Trân Huu Nghi

Personne impliquée : Ho Thanh Ha

Personne impliquée : Christian Kull

Personnes impliquées : Richard Chevalier, Yann Dumas and Marie Baltzinger

Personne impliquée : Xavier Pesme

Personne impliquée : Gabriel Chazallon